Conseils d’un frère et d’une soeur

Hier, c’est à la magnifique et accueillante Maison de la culture Mercier que la deuxième semaine de Festival prit son envol. Mon frère, lui-même expert-critique-bloggeur-expérimenté, m’accompagnait pour m’aider dans l’agréable tâche de spectactrice-commentatrice. Nous sommes unanimes, c’était une BEN belle soirée.

Morgane Le Tiec – Sous ma peau

Spectaculaire est le premier mot qui me vient en tête quand je repense à cette performance. La danseuse principale (qui est aussi la chorégraphe) était ahurissante par ses mouvements forts, longs et puissants. Mélangeant théâtre et danse, cette chorégraphie nous permettait de lire une histoire forte qui m’a donné de LOOOONNNGGSS frissons. C’est une réussite sur toute la ligne. BRAVO!

Aurélie et Antoine vous le conseillent.

La Tresse – Beauté brute

Présentée sous forme de différents tableaux, la deuxième pièce nous faisait entrer dans un monde totalement différent, où les corps des trois interprètes se mélangeaient les uns aux autres. Fluides et spasmiques à la fois, elles ont réussi à nous embarquer dans leur univers. J’ai toutefois trouvé qu’il manquait une progression d’intensité entre le début et la fin de la pièce ; c’était un peu trop longitudinal en mon sens. MAIS BON…

Aurélie et Antoine vous le conseillent quand même.

Théâtre de l’Oeil Ouvert – Couples : L’expérience

C’est à se poser la question : avons-nous assisté à du théâtre, ou à une émission de télé-réalité? Captivante, drôle et divertissante, cette pièce est venue terminer la soirée en beauté. Tout y était : les costumes interchangeables, les décors harmonieux, les comédiens talentueux et un public en extase. Les personnages hyper caricaturaux étaient à mourir de rire. BUT, j’ai trouvé le changement de ton à la fin un peu moins cool : le spectateur est passé de passif à actif, et je ne suis pas fan de ce genre de transition (mon frère non plus – il me l’a dit dans l’oreille). MAIS BON…

Aurélie et Antoine vous le conseillent quand même.

En photo: Morgane Le Tiec (Sous ma peau)
Photo: Romain Lorraine
Texte: Aurélie Leclerc

Les commentaires sont fermés.